Logo 1ere partie

Logo 2eme partie
image transparente



Mercredi 31 Janvier - N°40
Titre Hebdo
angle droit2


Hebdomadaire

Le Forum

Parole

Le guide


Les Rencontres de cecicela...

L'Atelier GuyAnne : A côté de Paris, un coin de poésie...
Les ateliers d'artistes que nous renvoient généralement ces sortes « d'images d'Epinal » ne reflètent pas toujours la vérité ! Dans une petite pièce sous les toits, éclairée d'une verrière ou d'une petite fenêtre, s'entassent pots à pinceaux, palettes souillées, boîtes de couleurs, crayons éparpillés, quelques toiles appuyées le long des murs, d'autres inachevées, des cadres vides, quelques dessins, quelques croquis ça et là en un joyeux désordre, (j'aurais aimé pouvoir dire tintamarre et finalement je vais le dire), un joyeux tintamarre (!) quelques tubes de peinture restés ouverts, et cette odeur lancinante de térébenthine qui semble émaner de l'image, autant d'artistes, autant d'ateliers, chacun avec sa personnalité. Les Ateliers GuyAnne ne ressemblent pas à cette image, tout y est calme, sérénité, clarté, ordre, propice au travail, à la méditation et à l'expression.

Guy et Anne nous ont ouvert la porte de leur atelier ; nous y avons découvert l'âme de deux Artistes, le coeur de deux êtres en perpétuelle recherche pour essayer d'atteindre une sorte d'osmose entre la perfection artistique et la sérénité intérieure. Après avoir longtemps habité un petit appartement à Montreuil, ils ont reconstruit la maison de vacances, à trente kilomètres de Paris, en concevant un atelier « sur mesure » et à leur mesure. Ils y travaillent tous les deux en belle harmonie.

Anne parle volontiers de leur travail, de la démarche artistique de l'un et de l'autre, Guy, peut-être par pudeur, raconte plutôt sa passion pour le côté technique son plaisir à profiter des progrès technologiques pour les mettre au service de l'art, un peu comme un jeu...

Dans les oeuvres d'Anne, la force douce, s'extériorise un tempérament joyeux, proche de la nature, son inépuisable source d'inspiration. Son regard sur les êtres est plein de tendresse et de bienveillance. Les deux expressions artistiques de cette femme-là - écriture poétique et art pictural- lui sont nécessaires et se complètent l'un l'autre : ses poésies imposent des images à l'esprit et ses dessins, pastels, peintures, aux sujets inertes ou en mouvement reflètent La poésie ! Son oeuvre est généreuse, Anne aime partager... sans oublier l'oeil critique et un soupçon espiègle qu'elle jette sur le travail de Guy...

Guy, toujours à l'écoute de ce qui se passe dans le monde, vigilant , il analyse, discute, explique sa vision des choses, il ne soupçonne peut-être pas qu'au-delà de son travail d'artiste de l'image, il possède également l'art d'enseigner... il aime comprendre et expliquer les techniques, ses outils de travail, qu'il enrichit sans cesse de nouveaux apprentissages et qui lui permettent d'arriver à ses fins dans son expression artistique, (la visite du site le prouve). Son oeuvre trahit la sérénité qu'il acquiert avec le temps mais aussi ses tourments et l'affection qu'il porte au genre humain.

Bruits de conversation...

Anne : quand on est à deux à faire quelque chose, au moins on peut en parler. Les problèmes artistiques, pour quelqu'un qui n'est pas artiste, ça n'a pas vraiment d'existence, de légitimité, c'est du superflu... c'est plus un loisir...
Guy : un hobby, comme j'entends souvent. Chez nous, on fait tous les deux quelque chose mais on n'est pas forcément d'accord sur ce que fait l'autre et on peut en discuter, argumenter...

Guy : Aujourd'hui pour qu'un peintre soit commercialisé il doit toujours reproduire la « même image », on sait tout de suite le reconnaître... dès que l'on commence à travailler la peinture, si on évolue, si on change de style on peut être facilement compris comme n'ayant pas de personnalité...
Anne : c'est ce qui était reproché à Derain !

Anne : Nous travaillons avec deux ou trois modèles, toujours les mêmes, on ne peut travailler avec tous, il faut s'entendre, avoir une sensibilité commune, il arrive que le modèle aille au devant de nos désirs... en ce moment, je travaille sur le mouvement et dois faire le croquis en quelques traits, c'est moi qui finis par demander grâce au modèle qui accepte de rester dans la position instable d'un mouvement arrêté !

Anne : voilà des croquis faits sur une plage, le nez à ras de terre on trouve des raccourcis insoupçonnés, les gens ne disaient trop rien, il y a même une fille qui a gardé la pose...
Guy : oui, tu n'avais pas fini et elle a attendu avant de se lever !

Anne : (après nous avoir montré quantité de gravures, monotypes, pastels...) Voilà le travail !
Guy : ce n'est qu'un centième de tout ce qu'il y a ici !

Les deux : Nous avons visité l'exposition consacrée à l'Ecole de Paris, elle est sublime ! Et de nous parler de l'exposition avec un plaisir proche de la gourmandise... chacun y allant d'une oeuvre de Modigliani, de Kupka...il faut y aller ! Avenue du Président Wilson à Paris.

L'atelier GuyAnne a aussi son site web : http://atelierguyanne.info

5 questions à Anne :
Votre plus grande passion ?
-
Les mots, les formes

Votre dernière grande émotion ?
-
L'émotion artistique, qui se fonde sur le désir amoureux et la conscience du deuil 

Votre plus grande aversion ?
-
Les intolérances 

La cause que vous aimeriez défendre ?
-
Le paysage, qui inspire la pensée poétique La conduite de l'être, contre l'utilitarisme

Qu'est-ce qui vous manque le plus ?
-
La publication quand je n'étais pas publiée



5 questions à Guy :
Votre plus grande passion ?
-
Le burin.

Votre dernière grande émotion ?
-
« Métropolis » de Fritz Lang 

Votre plus grande aversion ?
-
Les intolérances 

La cause que vous aimeriez défendre ?
-
La volonté créatrice

Qu'est-ce qui vous manque le plus ?
-
Le temps

cecicela



Fermeture
image transparente
Fermeture